Afin de réduire les coûts au maximum, nous avons choisi de nous investir dans l’école au maximum. Ainsi, nous prévoyons à terme d’embaucher un salarié à temps plein, mais le reste de l’équipe de facilitateurs sera composé d’un roulement de certains volontaires complètement en phase avec la philosophie de l’école démocratique. Ces facilitateurs sont impliqués dans le projet depuis sa conception ou presque, et tous les facilitateurs qui le souhaitent, participeront à une immersion au sein de l’école en fonctionnement.

On nous questionne souvent sur le rôle des membres du personnel : à quoi servent-ils si les enfants sont libres ? Cette question vient d’une difficulté d’imaginer qu’un salarié dans une école peut avoir un autre rôle que de présenter des informations aux élèves. Le rôle du personnel est absolument essentiel, et s’il fallait prioriser :

  1. Ils établissent et garantissent la culture de liberté, d’égalité et de respect. Le climat sécure de l’école est le terreau essentiel permettant aux apprentissages d’éclore naturellement.
  2. Ils sont les garants de la philosophie de l’école, permettant à chaque personne de jouir de sa liberté totale d’instruction quel que soit son âge, et du même respect que l’on accorde aux adultes.
  3. Ils sont responsables de la gestion administrative d’une organisation autogérée d’une grande complexité, nécessitant une certaine rigueur et agilité. Ils doivent notamment assurer des rôles pour lesquels aucun élève n’est compétent ou volontaire pour s’engager.
  4. Tout comme les élèves, ils mettent à disposition leur expérience et leur savoir lorsqu’ils partagent des centres d’intérêts avec d’autres. Lorsqu’on leur demande leur aide, ils apportent leurs compétences, leur savoir et leur méthodologie afin de chercher des ressources utiles à la réalisation des projets menés par les élèves.

C’est l’histoire de parents qui cherchaient à laisser vivre simplement leurs enfants, sans conformisme, sans obligations autres que d’être rendus responsables de leurs choix. Des parents rejoints par des individus en marche sur le chemin de la communication non-violente, l’écoute et l’empathie, en quête d’un monde différent pour demain. Des individus qui décident de construire une école démocratique  pour que chacun puisse vivre ses apprentissages dans un cadre sécurisant démocratique.

portrait 1

Alain Karpati

Comédien, conteur, formateur conte et théâtre en milieu scolaire, musicien.

Papa d’Elliot 2,5 ans

portrait 3

Murielle Senay

Comptable de métier et trésorière au sein de l’Atelier des Possibles. A longtemps cherché une école qui s’adapterait au rythme des enfants dans le respect de leur singularité afin de faire émerger le meilleur d’eux-mêmes, une école qui laisse s’épanouir ce merveilleux enthousiasme qui s’exprime chaque jour chez ses enfants, une école qui cherche le bien-être de ses élèves sans liste de compétences à leur faire acquérir coûte que coûte.

Maman de 3 enfants (2007, 2010 et 2014)

portrait 5

Marie-Laure Coumes

Designer. De formation artistique, autodidacte dans de nombreux domaines technique, plasticienne (arts de la rue), intervention dans des écoles, centres de loisirs et associations pour le montage d’ateliers créatifs et de projet artistique.

Maman de 2 enfants de 2 ans et 5,5 ans.

portrait 2

Clémentine Castellani

Ingénieure en biotechnologies. Ne cesse de s’émerveiller devant la curiosité naturelle des enfants, leur spontanéité et les nombreuses compétences qu’ils ont en eux. Désireuse de respecter le rythme de ses enfants, leurs besoins et leur curiosité.

Maman de Tessa 1 an et Nuno 2,5 ans.

portrait 7

Catherine Silvestre Tello

Chercheuse en physique des particules. Passionnée par l’éducation et les apprentissages, animatrice, aime les sciences, la technique et les expériences mais aussi la musique, l’écriture, les sports, la nature, les échanges et réfléchir à un monde meilleur.

Maman d’Edel 1,5 et d’Edahi 4,5 ans.

portrait 4

Fanny Fernandez

Assistante sociale. A à cœur l’ouverture à l’Autre et le respect du chemin de chacun. Aime les découvertes faites en Nature. Passionnée face à son « métier » de maman, sa vie prend des couleurs bien différentes ! A envie de proposer aux enfants des outils pour vivre en société, pour égayer leurs relations via la communication non-violente et la bienveillance, de leur offrir un cadre d’apprentissages ouvert et respectueux de leurs motivations et aspirations, de les accompagner au quotidien dans leurs découvertes, et de les voir épanouis dans ce qu’ils vivront!

Maman de deux enfants, Mathis 3,5 ans et Maëlie 7 mois.

portrait 3

Julie Facy Dumas

Mélangez de la musique et surtout chant, de l’art clownesque, de l’écriture scénique et scénographique, un peu de graphisme et de vidéo, quelques coutures de costumes, le boulot d’une plasticienne multitâche et vous obtiendrez une amoureuse du bricolage et de la bidouille artistique… 7 ans comme intermittente du spectacle, moultes scènes et pays plus tard… la voilà Maman, le plus grand rôle de sa vie…

2 petits Hommes avec lesquels elle a découvert un autre Art celui d’accompagner, d’aimer…et redécouvre que la créativité s’exprime dans bien d’autres domaines que les arts ! La parentalité positive est un terrain de créativité permanente, les apprentissages autonomes aussi !

L’atelier des possibles est pour elle une aventure humaine et philosophique. Une histoire d’amour aussi… oui ! une histoire d’amour avec la vie!

portrait 6

Vincent Pinon

Ingénieur/docteur en Microélectronique, animateur scientifique (robotique, astronomie) pendant ses étés d’étudiant, inteéressé par les démarches participatives et collaboratives, impliqué dans des projets d’habitat groupé (leshabiles.org), de logiciel libre (kde.org), d’éducation populaire (peuple-et-culture.org). L’éducation bienveillante et les apprentissages autonomes en sont des prolongements.

Papa de 2 enfants -0,5 ans et 3,5 ans

Et puis aussi Florian, Florianne, Thomas, Patrick, Thyfanie, Floryan, Laurent