Premier forum ouvert à l’Atelier des Possibles

Classé dans : Rencontres | 0

L’EUDEC

L’EUDEC, c’est la Communauté Européenne pour l’Education démocratique. J’ai eu la chance de suivre la création de la branche française ces derniers mois et en particulier d’aller au week-end national mi-janvier 2016. 80 personnes: encadrants dans des écoles démocratiques en Europe, en France, porteurs de nouveaux projets, élèves, parents d’élèves, familles en questionnement, individus en réflexion… J’ai pu rencontrer des gens qui partagent ma confiance dans les apprentissages autonomes et la démocratie autogérée. Un bain d’enthousiasme, un réseau pour s’épauler.

Et j’ai découvert le Forum ouvert.

Le forum ouvert

Il s’agit d’une façon de proposer un échange pour que chacun puisse aborder ce qui lui tient à coeur. Sur la “place du marché” (un tableau à double entrée), des espaces sont créés pour proposer des échanges dans un lieu, un temps et jour donné. Nous avions donc à notre disposition 42 plages d’atelier à remplir de sujet ! J’ai pu proposer les thématiques sur lesquels nous avions envie de réfléchir pendant ce week-end. Chacun choisit la thématique de son choix à chaque début d’atelier. Si plusieurs thématiques se regroupent, les personnes qui proposent se concertent pour voir si les ateliers se regroupent.

IMG_4815

A l’heure de l’atelier, la personne qui a posé le post-it de proposition entame la discussion. Une personne est choisie pour noter les noms de chaque personne qui veut ensuite intervenir, dans l’ordre du levé de bras. Cette disposition permet à chaque intervenant d’aller au bout de son partage sans être interrompu et à ce que personne ne soit oublié. Cela permet aussi d’étayer ce que l’on a à dire au fur et à mesure qu’on attend son tour, et de ne pas redire ce que quelqu’un d’autre a déjà partagé. Une sensation d’écoute, de tranquilité. Pas d’énervement ou de partie de ping-pong. Un outil bien agréable que l’on s’est dépêché de ramener chez nous !

Notre premier forum ouvert

Lors de notre première réunion publique, nous avons eu envie de proposer un temps d’échange selon l’esprit du forum ouvert. Avec très peu de temps, et sans post-it, nous avons proposé aux 8 personnes venues pour discuter autour du projet de l’Atelier des Possibles de se prêter à l’exercice. Au bilan, 4 thèmes abordés, avec parfois un peu trop de répondant par rapport à ce que nous avions vécu au week-end EUDEC, mais un moment d’échange vraiment apprécié par chacun !

Les sujets abordés

  •  Les enseignements et savoirs: comment ? par qui ?

Une préoccupation qui reflète le vécu de chacun via l’école classique, et les peurs des parents. En effet, l’éducation nationale nous a habitué à découper le savoir en matières ou thématiques qui seront ensuite enseignées par un enseignant compétent au moment choisit par le programme… Et par conséquence, les parents peuvent attendre à ce qu’un panel de connaissances soit proposé à l’apprentissage pour leurs enfants bien-aimés.

Il y a plusieurs réponses à cette préoccupation. D’abord, que ce n’est que l’école classique qui choisit de séparer les savoirs. En vrai : ils sont tous imbriqués les uns dans les autres, et bien dommage serait il de se contenter d’une séparation avec limite sans lien ni globalité. Ensuite, la base de la philosophie de l’école est d’avoir confiance dans les enfants : ils sont naturellement prédisposés pour s’enthousiasmer de multitudes de choses, de quoi ne pourront découler que de nombreux apprentissages. Les facilitateurs (l’équipe pédagogique) seront là pour accompagner les apprentissages de chacun, non comme enseignant, mais comme ressource ou guide, lorsque les enfants en auront besoin.

La discussion a été très riche notamment grâce aux témoignages de famille pratiquant et ayant pratiqué les apprentissages autonomes au sein de leur famille.

  • Les ados

Plusieurs réflexions ont été partagées notamment le fait que la présence d’ado était primordiale au bon fonctionnement de l’école, en particulier pour l’autogestion et la régulation du groupe. Certains voulaient écouter le témoignage de V. adolescente volontaire pour participer à l’Atelier des Possibles. Voulant pouvoir concilier ses passions avec l’emploi du temps qu’elle choisie, elle préférerait intégrer l’Atelier des Possibles, avoir du soutien pour passer le bac, mais surtout l’espace pour approfondir ses intérêts personnels. Le plus dur dans la non-scolarisation étant l’éloignement avec les autres ado, l’Atelier sera l’endroit idéal pour tout concilier.

  • Prix, horaires

A titre indicatif nous avons évoqué le fait que l’Atelier des Possibles serait une école majoritairement portée par des bénévoles (des parents) comme facilitateurs, avec a priori l’embauche d’un salarié, ceci afin de réduire les coûts au maximum. Nous envisageons des frais de scolarité à 2000 euros par an. A confirmer avec les premières inscriptions et le choix du lieu.

Par rapport aux horaires, l’Education Nationale demande 24h/semaine de présence… Mais est ce que ces horaires pourraient se condenser sur quelques jours ? Voir se moyenner entre plusieurs semaines ? Est-ce que les moins de 6 ans pourraient venir moins régulièrement ? Nous n’avons pas pu répondre à toutes ces questions car elles doivent encore être discutées au sein de l’équipe. Néanmoins il nous semble important que chaque membre de l’Atelier des Possibles y soient suffisamment longtemps et régulièrement pour s’y impliquer totalement et ne pas être trop en décalage avec le reste du groupe.

Vivement la prochaine réunion publique pour continuer ces discussions !

Catherine

Laissez un commentaire

+ 87 = 93