Avancer, avancer, avancer…

Classé dans : L'équipe | 0

Se lancer dans la fondation d’une école, c’est un peu comme démarrer son entreprise j’imagine… je me demande comment font ceux qui la démarrent seul ! Heureusement pour nous, nous sommes une équipe, c’est à dire un collectif qui : pense au projet, répond aux questions des uns et des autres, échange et surtout agit. Alors, c’est sûr que certains font plus de choses que d’autres, mais de savoir ce collectif là, derrière, lisant, participant… ça stimule et ça booste !

Ceux qui sont parents savent qu’il est difficile de trouver du temps pour soi lorsque l’on a des enfants. Ceux qui travaillent en plus, rajoutent à la liste des choses à gérer une dimension supplémentaire. Un projet comme la création d’une école fait partie de ces projets qui remplissent la tête entièrement, auxquels on pense du matin au soir, même la nuit… Il y a toujours un truc à faire, à penser, à lire, à communiquer, à répondre. Des thématiques à mener de front, en parallèle… Parce que, oui, on a cette folle volonté d’ouvrir dans quelques mois…

Il y a ces moments de doutes où la liste des choses à faire semble tellement déborder qu’on n’imagine pas qu’elle sera un jour réalisée. Et il y a ces moments magiques où tout roule, où on échange pendant une réunion publique et on voit les yeux des participants pétiller en se projetant dans l’Atelier des Possibles, où l’on comprend le rêve de certains enfants de pouvoir enfin vivre leur vie, où l’on entend cette ado expliquer comment les apprentissages autonomes fonctionnent, se vivent, permettent la liberté, le vrai apprentissage, la responsabilisation et l’autonomie

Alors ces emails tardifs, ce sommeil en moins, ces entretiens plus ou moins enthousiasmés avec les élus, se transforment petit à petit en réalité. En fait, que l’on trouve ou pas ce local de nos rêves, la réalité c’est qu’on ouvrira en septembre de toute manière ! Au pire, on louera un petit endroit avec plein d’extérieur. On fera de la peinture dehors en manteau, on lira des livres avec des lunettes de soleil, on pique-niquera dans l’herbe, et on posera des grandes tentes dehors, … Quand on vous rencontre et qu’on partage ces échanges et ces visions sur l’école démocratique, et que tout d’un coup on se remplit d’espoir, qu’on se projette dans ce lieu où enfin chacun sera respecté,… tout devient réel. On y sera!

ob_92260a_indonesie-eau-enfant

Et nous voilà repartis, motivés de plus belle : en route vers les dossiers de subvention, la campagne de crowdfunding, le montage du clip de l’école, vers les relances auprès des mairies, vers le démarchage privé, vers les réunions publiques, la pose d’affiche… sans oublier les remises en question, et les réflexions qui continuent… tiens en parlant de ça, de chouettes discussions autour de la gestion des relations au sein de l’école dynamique ici.

A très vite !

Laissez un commentaire

− 1 = 1